ADMISSION SUR TITRE

Résultats disponibles - Merci de vous connecter

 

Accueil  > ÉCOLES  > GROUPE DES ECOLES MINES

 

Qu'est-ce que la famille Mines ?

Créé pour former des ingénieurs de haut niveau, le réseau des Écoles des mines regroupe 7 établissements : Mines Albi-Carmaux, Mines Alès, Mines Douai, Mines Nancy, Mines Nantes, Mines ParisTech et Mines Saint-Etienne qui constituent une référence parmi les écoles d'ingénieurs françaises. 


Les écoles de la famille Mines regroupent des formations et une recherche qui couvrent l’ensemble des sciences et technologies nécessaires au développement industriel. Ses ingénieurs diplômés, aux compétences les plus étendues, sont appréciés pour leur capacité à traiter les systèmes complexes et à occuper les responsabilités les plus élevées.

Initialement implantées dans les grands bassins industriels pour former des cadres pour l’exploitation et la transformation des matières premières, les écoles des mines se caractérisent par leurs liens étroits avec l’industrie. 

La famille Mines offre aux étudiants français et étrangers une formation débouchant sur les diplômes les plus prestigieux de l’enseignement supérieur, tous accrédités au niveau national dont notamment le doctorat (PhD) et le diplôme d’ingénieur (MEng).

En s’appuyant sur la puissance et la diversité de ses équipes de recherche (43 laboratoires de recherche, 1000 enseignants-chercheurs et près de 1000 doctorants, 2000 publications et communications chaque année…), le GEM forme aussi de très nombreux docteurs (PhD). Le  chiffre d’affaires pour des contrats de recherche conclus en France entre les laboratoires de recherche de l’enseignement supérieur et les entreprises s’élève à 55 M¤ en 2010.

L'héritage de l'histoire, l'avantage de la modernité

Fondée le 19 mars 1783 sur ordonnance du roi Louis XVI dans le but d'accompagner la première Révolution Industrielle, l'École Royale des mines de Paris (aujourd'hui appelée École Nationale Supérieure des Mines ou simplement Mines ParisTech) a vu le jour dans un contexte où l'exploitation des mines était d'une importance capitale pour le développement industriel. Son objectif principal était de former des experts dans les domaines, théorique et scientifique tout en restant proche des réalités de l'industrie minière.

Depuis, six autres Écoles des mines ont été crées sur une période d'environ 200 ans, afin d'accompagner les différentes étapes du progrès technologique et industriel.

A travers leur histoire, les Écoles des mines ont étendu leurs domaines d'expertise modernes à tous les aspects de la vie économique et industrielle. La famille Mines développe et enseigne une grande variété de sciences et techniques, y compris les sciences économiques et sociales ainsi que les dernières technologies d'avant-garde.

Contrairement à la plupart des écoles d'ingénieurs en France, 6 écoles de la famille Mines sont directement gérées par le ministère de l'Industrie et sont, en tant que telles, solidement ancrées dans le monde économique et plus particulièrement dans celui des entreprises, Mines Nancy étant sous tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

La famille Mines en chiffres

- 1783, fondation de l'École Royale des mines de Paris.

- 1992, création de Mines d'Albi, la plus récente des 7 écoles actuelles.

- 6200 étudiants, toutes formations confondues, 20% d'étudiants étrangers.

- Un flux de près de 2200 diplômes chaque année.

- 43 laboratoires de recherche.

- 1000 enseignants et 1000 doctorants dont 45 % de doctorants étrangers.

- Près de 400 conventions avec 300 universités étrangères...

- 30 000 anciens élèves travaillent dans le monde entier.

- 200 000 publications, 350 périodiques (dont 800 abonnements).


- Plus de 15% du chiffre d'affaires des Écoles des mines provient des contrats de recherche signés en France entre les laboratoires de recherche universitaire et les grandes entreprises.

FORMER - INNOVER - CRÉER

 

Création du 1er groupe d'écoles d'ingénieurs et de management de France.

La création de l’Institut Mines-Télécom au 1er mars 2012, officialisée par le décret du 28 février 2012, permet de regrouper les Écoles des Mines et les Écoles de l’Institut Télécom afin de constituer le premier groupe de grandes Écoles d’ingénieurs et de management de France, acteur de référence de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

En savoir plus

VISITEZ


Créé par ID-Alizés / Design White Chapel